Un jour dans le 13e

 Une requête en faveur des victimes

Une requête en faveur des victimes de l'explosion de la rue de Tolbiac

Le Petit-Parisien — 21 novembre 1915

La Ligue de la défense des petits propriétaires de Paris et de province vient d'adresser aux pouvoirs publics, une requête en faveur des propriétaires et des locataires victimes de la catastrophe de la rue de Tolbiac.

Certains des survivants, atteints par la mobilisation, n'ont pu procéder, en effet, aux répara lions nécessaires et leurs familles se trouvent ainsi dans des conditions d'habitation déplorables.

Une intervention immédiat, s'impose, conclut cet appel, en faveur des locataires autant que des propriétaires lésés.


Saviez-vous que... ?

Le pont National, oeuvre des ingénieurs Couche et Petit, a été achevé en 1853. Il portait initialement le nom de pont Napoléon III.

*
*     *

En 1929, il y avait encore une maison de tolérance au n°9 du boulevard Auguste-Blanqui. D'après des répertoires plus anciens, il y en avait une autre dans l'immeuble voisin. Ces maisons étaient considérées comme beaucoup plus fréquentables que celles, nombreuses et misérables de la rue Harvey dans le quartier de la Gare.

*
*     *

Dans la nuit du 5 avril 1579, la Bièvre provoqua de si graves dévastations que le peuple appela cette inondation le « déluge de saint Marcel ».

*
*     *


Dans son ouvrage Les bals de Paris paru en 1922, André Warnod citait parmi les bals disparus quelques établissements dans le 13e arrondissement :
- le Bal Figeac, 93, boulevard de la Gare ;
- le Bal des Boches, 161, boulevard de la Gare ;
- le Grand Casino, 190 avenue de Choisy ;
- le Bal du Siècle, 58 avenue des Gobelins;
- le Bal Giraldon, 5 rue Nationale ;
- le Bal Bern, 127, boulevard d'Italie ;
- Bal des Troubadours, 73, boulevard d'Italie.

L'image du jour

Avenue des Gobelins