Faits divers

 paris-treizieme.fr — Incendie au dépôt des omnibus situé près de la place d'Italie (1866)

Incendie au dépôt des omnibus situé près de la place d'Italie

Le Siècle — 28 août 1866

Le dépôt de la Compagnie générale des omnibus était situé très exactement 13 rue Tiers.

Avant-hier, vers les onze heures et demie du soir, au moment où les dernières voitures rentraient au dépôt des omnibus situé près de la place d'Italie, derrière la mairie du treizième arrondissement, un immense jet de flammes jaillit tout à coup avec des pétillements sinistres de la toiture d'un des bâtiments qui sont au-dessus des écuries ; le feu était dans les greniers à fourrages.

Détail d'un plan établi en 1894. Le dépôt de la Compagnie des Omnibus a du disparaitre avec le percement de la rue Bobillot.

Avisant au plus pressé conducteurs, cochers, employés divers présents dans l'établissement se précipitent aussitôt vers les écuries où étaient les 250 chevaux du dépôt ; les longes sont coupées au plus vite, on se hâte de chasser dehors tous ces animaux, et il y eut un moment de confusion indescriptible quand toutes ces magnifiques bêtes, étonnées par cette manœuvre insolite et effrayées par le feu, se précipitèrent dehors sautant pardessus les timons des voitures, se culbutant, ruant et courant enfin en cavalcades échevelées dans toutes les directions.

Cependant, l'alarme avait été donnée dans tout le quartier : les uns avaient couru aux divers postes de pompiers tandis que d'autres s'empressaient à faire sortir les voitures qui encombraient la cour et les conduisaient sur la place d'Italie.

En 1866, la mairie est encore dans un des deux anciens pavillons d'octroi, en l'ocurence celui situé au débouché de la rue Gérard

Dès que les pompiers furent arrivés sut le lieu du sinistre, les planchers des greniers commençant à s'effondrer dans les écuries, qui heureusement étaient abandonnées, on fit une coupure dans les bâtiments, et le feu, d'abord circonscrit, put être enfin dominé sur les trois heures du matin.

Tous les habitants du voisinage, les employés de la compagnie, les pompiers et des soldats venus de divers postes, ont déployé la plus grande activité pour combattre le fléau et opérer le sauvetage du matériel.

Quant aux chevaux partis les uns d'un côté, les autres d'un autre, ils ont pour la plupart été rattrapés dans la nuit, à Montrouge, à la barrière du Trône et jusque dans l'intérieur de Paris ; 200 à peu près avaient déjà été ramenés au dépôt hier au matin.

Pour les cinquante autres, nul doute qu'ils se soient de même reconduits plus tard, à l'administration.

Par suite de l'impossibilité où l'on se trouvait de faire travailler des animaux qui avaient erré toute la nuit, la ligne P, où d'ordinaire le service est fait par 14 voitures, n'en a eu que 7 hier, dimanche, toute la journée, au grand désappointement des voyageurs.

En 1868, la Compagnie des Omnibus connut un incendie identique dans un autre dépot
(gravure parue dans le Monde Illustré)

 

À lire également...

Deux voleurs d'autos arrêtés sur les… toits

1931

Les voleurs d'automobiles jouent de malchance depuis quelques semaines. Traqués, surveillés, dépistés, lorsqu'ils échappent à la police, un accident vient généralement mettre fin à leurs déplorables agissements.

...


Avenue des Gobelins

Scène surprenante avenue des Gobelins

1874

Avant-hier à deux heures de l'après-midi, une voiture d'une forme spéciale était arrêtée avenue des Gobelins, à l'angle du boulevard Saint-Marcel.

...


Place Pinel

Pour guérir sa femme du mal de tête, un ivrogne lui fend le crâne à coup de hache

1935

Dans un petit café de la place Pinel, un terrassier, Louis Pruvost, dit « Petit-Louis » s'approchait hier soir du comptoir de zinc. Il commanda un verre de gros vin rouge et se tournant, tout à coup, vers une de ses connaissances, M. Rajot, il lui dit en le regardant dans les yeux :
— Ma femme est guérie de ses maux de tête, je viens de lui ouvrir le crâne avec ma hache ! Ces femmes, ajoutait-il, ont tous les jours un mal nouveau qui les prend.

...


Quartier de la Maison-Blanche

L’empoisonneur de la rue Cacheux : ordonnance de non-lieu

1896

M. Lemercier, juge d'instruction, vient de rendre une ordonnance de non-lieu en faveur de Lemaire, le vieillard habitant rue Cacheux...

...

Saviez-vous que... ?

En 1930, la piscine de la Butte-aux-Cailles, l'une des rares piscines municipales de l'époque, exigeait de tout baigneur la production ou l'achat d'un morceau de savon.

*
*     *

Henri Rousselle était conseiller municipal en 1915. Plus tard, il fut président du conseil général

*
*     *

La voie qui prit le nom d'avenue Edison en 1932, devait, initialement relier la place Nationale et la place d'Italie.

*
*     *

Félix Faure est le premier Président de la République à avoir visité le 13e arrondissement à l'occasion de l'inauguration du pont de Tolbiac passant au dessus des voies du chemin de fer de la ligne Paris-Orléans. C'était en 1895.

L'image du jour

Le regretté bassin et son jet d'eau du square de la place d'Italie