Faits divers

 Le crime de la Cité Jeanne-d’Arc - 1907

Le crime de la cité Jeanne d'Arc

L'identité de l'étrangleur

Le Petit-Parisien — 9 avril 1907

Après avoir passé la nuit dans un des bureaux du commissariat de la Salpêtrière, l'homme qui, la veille, avait étranglé, cité Jeanne-d'Arc, le journalier Jean Guérineau, a reçu hier matin, la visite de M. Boucard, juge d'instruction, délégué par le parquet pour suivre cette affaire.

Il a, presque de suite, consenti à dévoiler enfin son identité, déclarant se nommer Auguste-Joseph Haustrate, âgé de trente et un ans, né à Paris, dans le dixième arrondissement. Il exerce la profession de fumiste, mais affirme se trouver actuellement sans domicile.

Haustrate a renouvelé devant le juge d'instruction l'aveu du crime commis par lui.

Cet individu a subi quatre condamnations, dont la dernière, le 8 mars à 15 jours de prison pour vagabondage.

Auguste-Joseph Haustrate, 31 ans, fumiste de son état.

Arrêté depuis lors, ― le 4 avril courant ― dans une rafle, il avait été relaxé le même jour !...

Haustrate a été écroué à la Santé sous l'inculpation d'homicide volontaire.


A lire également

Les faits

L'audition de l'agent Mariton

Le procès

Saviez-vous que ...

La rue du Petit Banquier que Balzac et Victor Hugo rendirent célèbre, perdit son nom au profit du peintre Watteau par décret impérial du 27 février 1867.

L'image du jour

Abattoirs de Villejuif, boulevard de l'Hôpital

Ailleurs sur Paris-Treizieme