Faits divers

 L'oie à lunettes - 1915

L'oie à lunettes.

Le Matin — 1er juin 1915

Le chant des coqs et le gloussement des poules, parqués dans un terrain vague de la rue Brillat-Savarin, avaient attiré l'attention du chiffonnier Jean Pitallier, âgé de cinquante-sept ans, et de la chiffonnière Emma Truffier, un peu plus jeune.

Comme la clôture en planches qu'ils longeaient tous les jours, à l'aube, les empêchait de juger de l’importance de la basse-cour, ils décidèrent d'y pénétrer la nuit dernière. Pitallier, quelque peu myope, ajusta son lorgnon et sa campagne assujettit ses jupons. Puis, l'un aidant l'autre, ils pratiquèrent l'escalade.

Le couple avait déjà fait main basse sur trois poules et un lapin quand le propriétaire du terrain, M Grimaud, survint, accompagné de son fils. À ce moment précis, une oie, effarouchée, sauta à la figure du chiffonnier et d'un violent coup d'aile fit tomber son binocle.

— Ah ! flûte, s'écria l'homme, nous sommes fichues. Emma, défendons-nous !

Ils s'emparèrent alors de nombreuses pierres mises en tas et, un peu au hasard, ils les lancèrent sur ceux qui venaient les surprendre. M. Grimaud, blessé à l'œil, poussa des cris, pendant que son fils, atteint dans le dos, demandait du secours. Des agents cyclistes survinrent fort à propos et les chapardeurs nocturnes furent conduits devant M. Dalanglade, commissaire de police du quartier de la Maison-Blanche. De là ils prirent le chemin du Dépôt sous l'inculpation de vol à l'aide d'escalade et de coups et blessures.


A lire également

Le drame de la rue Brillat-Savarin

Une usine incendiée rue Brillat-Savarin

À lire également...

Une singulière hallucination

1901

Un employé de la Compagnie du gaz, M. François Mourzé, demeurant 77, avenue d'Italie, se présentait, avant-hier soir, au commissariat de M. Yendt...

...


Boulevard de la Gare

L'alcoolisme

1895

Le boulevard de la Gare a été mis en émoi hier soir par un nommé Léon Marisson, âgé de trente-sept ans, terrassier, demeurant rue Xaintrailles.

...


Un drame entre chiffonniers

1914

Parmi les chiffonniers qui forment, aux environs de la porte d'lvry, une remuante agglomération connue sous le nom de « village nègre », s’est passé, hier après-midi, un drame rapide et sanglant.

...


rue du Chevaleret

Rue du Chevaleret : On découvre, dans un terrain vague le corps, horriblement mutilé d'un inconnu...

1938

L'infortuné, qui a, croit-on, été assassiné, a été à moitié dévoré par les rats et car les chiens.

...

Saviez-vous que... ?

Le 21 octobre 1894, le quotidien La Croix informait ses lecteurs et déplorait que le concile laïc, qu’on nomme officiellement « conseil municipal de Paris » et officieusement « Kaperdulaboule », avait débaptisé la rue Saint-François de Sales, Paris 13e, pour lui donner le nom de Daviel et, dans le même temps, changé les dénominations de la rue Sainte-Marguerite et du passage Saint-Bernard.

*
*     *

En 1863, le marché aux chevaux du boulebard de l'Hôpital se tenait le mercredi et le samedi de chaque semaine et le premier lundi de chaque mois.

*
*     *

Le 4 octobre 1923, par suite d'un dérapage, un camion-auto, chargé de caisses vides, renversait un candélabre en face le numéro 41 de la rue de Tolbiac.

*
*     *

En décembre 1922, la commission du vieux Paris s’intéressait à des fouilles réalisées 54 rue Brillat-Savarin à l’occasion du creusement d’un puits profond et prenait acte qu’au n°79 de cette même rue, qui correspond sensiblement au parcours d’un ancien bras de la Bièvre converti en partie en égout, on pouvait voir très en contrebas, à la cote 36,03, l’ancien sol correspondant à peu près au niveau de la rive gauche de ce bras, le sol de la rue était à cet endroit à la cote 43,73 soit une hauteur de remblai de 7m70.

L'image du jour

La folie Neubourg, boulevard d'Italie (Auguste Blanqui)