Dans la presse...

 De la difficulté d’être le treizième arrondissement

De la difficulté d’être le treizième arrondissement

Le Figaro — 12 octobre 1859

Décidément, la ville de Paris n'aura pas de treizième arrondissement.

Hélas ! ce treizième arrondissement, il est partout, et on n'en veut nulle part. Comprenez-vous une histoire de Paris dans laquelle on oublierait de parler du treizième arrondissement ? Les anciens avaient leur treizième arrondissement. C'est au treizième arrondissement que Samson perdit ses cheveux et sa vigueur. Sous Périclès, la Reine du treizième arrondissement s'appelait Aspasie. En France, le treizième arrondissement a eu bien des noms : il s'est appelé le château d’Anet, le royaume du Tendre, Clagny, Montespan, le Parc-aux-Cerfs, que sais-je encore ?

Le treizième arrondissement a partout des succursales, des jardins, des hôtels, des palais. Au bois de Boulogne, à Enghien, à Asnières, au Château-de-Fleurs, à la Closerie-des-Lilas. Son hôtel des Monnaies est situé rue des Blancs-Manteaux, et M. le maire du treizième, un petit blond plein de malice, porte son écharpe en bandeau sur les yeux.

Et cependant Paris n'aura pas de treizième arrondisse ment. C'était d'abord Passy qui devait être ce treizième arrondissement. M. le maire de Passy, un homme de, beaucoup d'esprit, ne l'a pas voulu, il a eu peur qu'on le forçât à prendre le costume de l'emploi et à se vêtir pour tout costume d'un carquois sur le dos et de son écharpe en bandeau.

On avait espéré trouver un maire moins récalcitrant. On avait changé les subdivisions ; un autre quartier devenait le treizième arrondissement. Ah bien oui ! mêmes répugnances à vaincre de tous les côtés. Comment faire ? Malgré les terreurs qu'il inspire à la superstition, ce n'était pas le numéro 13 qui déplaisait. Non, c'était l'accouplement de ces deux mots : treizième arrondissement. On a imaginé de changer le nom. Paris n'aura plus d'arrondissements, il aura des circonscriptions. On dira la mairie de la première, de la deuxième, de la treizième circonscription.

Eh bien ! je crois qu'il y a beaucoup de gens qui n'aimeront pas se marier à la treizième circonscription et qui se sont mariés gaiement au treizième arrondissement.


Dessin de Cham (Amédée de Noé, 1818-1879) paru en 1859,

Le titre de l'article a été ajouté (NdE)


A lire également

Les vingt arrondissements du nouveau Paris - 1859

Vu dans la presse...

Le percement du boulevard Arago

Les démolitions qu'on exécute en ce moment dans le faubourg Saint Marcel viennent de remettre au jour un coin très pittoresque du vieux Paris. (1868)

Lire

Le puits artésien de la Butte-aux Cailles

Les travaux du puits artésien qui est en cours d'exécution à la Butte-aux-Cailles, dans le 13e arrondissement de Paris, se poursuivent régulièrement, et la profondeur atteinte par l'instrument de forage dépasse aujourd'hui 350 mètres. (1868)

Lire

Le percement du boulevard Saint-Marcel

Le plus ancien vestige des édifices religieux encore debout en ce moment, mais qui disparaîtra au premier jour, est le porche de la chapelle Saint-Clément, qui date du quatrième siècle, et dans laquelle fut inhumé en 383 saint Marcel, évêque, de Paris, sous le règne de Théodose. (1868)

Lire

Intéressante découverte archéologique sur le chantier du boulevard Saint-Marcel

Les travaux qui s'exécutent dans le quartier Saint-Marcel ont amené des découvertes fort importantes au point de vue archéologique. (1868)

Lire

Saviez-vous que... ?

En 1930, la piscine de la Butte-aux-Cailles, l'une des rares piscines municipales de l'époque, exigeait de tout baigneur la production ou l'achat d'un morceau de savon.

*
*     *

En 1882, l'ouverture de la rue de Tolbiac entre le carrefour des avenues de Choisy et d'Ivry et le carrefour de la rue Domrémy était achevée.

*
*     *

La rue de Tolbiac, pour la partie comprise entre la rue de la Glacière et la rue du Château-des-Rentiers, fut appelée initialement rue du Transit lorsque son ouverture fut projetée.

*
*     *

Le chemin du Bac allait de la route de Choisy à la rue du Chevaleret. En 1865, la portion comprise entre la route de Choisy et les rues Nationale et du Château des Rentiers reçut le nom de Baudricourt tandis que le tronçon restant prit celui de Clisson. Ainsi en décida l’Empereur par un décret impérial signé à Biarritz le 2 octobre. Olivier de Clisson, connétable de France de 1380 à 1392 avait été surnommé Le Boucher en raison de sa cruauté.

L'image du jour

Le regretté bassin et son jet d'eau du square de la place d'Italie