Dans la presse...

 paris-treizieme.fr — 14 juillet 1881

14 juillet 1881

La Petite République — 16 juillet 1881

Nous voici dans le treizième. Même intérêt, même goût, même ardeur à bien faire.

Au coin de la rue Jenner et de la rue Esquirol, bal très coquettement arrangé.

La rue Esquirol à son débouché boulevard de l'Hôpital

Boulevard de l’Hôpital, n°119, décoration charmante. Les habitants de cette maison ont organisé dans la cour, très artistement décorée, un bal pour les locataires.

Rue Esquirol, très belle décoration ; les maisons portant les numéros 34 et 39 sont particulièrement remarquables.

Place Pinel, très bien sous tous les rapports ; bal, arc de triomphe, jeux, etc.

Boulevard de la gare également très soigné, grande émulation, aussi est-on arrivé à faire très-bien.

Au coin de la rue Nationale, un élégant arc de triomphe ; profusion de verres de couleurs. Signalons du reste et d’une façon toute particulière l’originalité apportée à la décoration de cette rue.

Même rue, à la hauteur du numéro 16, suspendu par des cordes maintenues par quatre mâts, un énorme tonneau en papier ; d’un côté du tonneau, l’inscription : Vive la République de 1789 ; de l’autre côté : Vive la République de 1881. Place de l’Arsenal au bout de la rue Nationale, bal.

Place d’Italie, baraques foraines, jeux de toutes sortes. Au théâtre de la famille Laurrier, on joue les Kroumirs, drame en trois actes ; c’est un monde ! À côté, très beau carrousel. Illumination merveilleuse. 15,000 verres de couleurs, coup d’œil féerique.

Le grand mouvement de la population du 13e se produit surtout place d’Italie et avenue des Gobelins. Il y en a là pour tous les goûts, balançoires, chevaux de bois, de quoi satisfaire les petits et les grands.

La manufacture de Gobelins est magnifiquement décorée.

À midi un quart, le char de l'Abondance est sorti de la rue Saint-Jacques. Très réussi, ce char, Sans aucun doute, la tombola organisée sous le patronage des membres du conseil du treizième arrondissement, aura eu un succès complet ; les lots consistaient en fruits, fleurs, volailles, moutons même. Les billets étaient de cinquante centimes, tout la monde en voulait, tout le monde en a eu. Demain le tirage. Mention tout à fait spéciale pour la maison, 75, avenue de Choisy, décorée avec une grande originalité.

La rue Jenner à son débouché, boulevard de l'Hôpital

Dans la presse...


Le monument aux mères françaises est présenté la presse

Aujourd'hui, à 10 heures, sera présenté à la presse, boulevard Kellermann, le monument élevé à la gloire des mères françaises, sous le patronage du Matin, qui sera inauguré le 23 octobre, à 14 h 30 en présence du président de la République et des plus hautes personnalités. (1938)

Lire la suite


Le monument Duval

Quatre habitants du 13“ arrondissement, parmi lesquels figure un ancien membre de la commune, M. Arnold, ont demandé au conseil municipal de donner son concours à l’érection d’un monument au « général » Duval et aux combattants de la Commune « morts pendant la lutte »... (1891)

...


La chapelle Bréa sous la Commune

Cette petite chapelle qui portait aussi le nom de Saint-Marcel de la Maison-Blanche avait été élevée à la mémoire du général Bréa, tué à cet endroit au cours de la répression de l'insurrection de 1848. Elle s’élevait à la hauteur du n° 76 de l'avenue d’Italie... (1939)

...


La cité Tolbiac

Les pittoresques, mais encombrantes, cités de chiffonniers de Montmartre ont presque toutes disparu. Les constructions primitives en pavés réformés et en boîtes de sardines, ont fait place à de belles maisons de rapport en pierres de taille.
Voilà, maintenant, que la réforme va atteindre les autres arrondissements où les pauvres « biffins » s'étaient réfugiés. La cité Tolbiac est la première menacée... (1898)

...


La nouvelle rue de Tolbiac

Nous parlions dernièrement de la rue d’Alésia ; aujourd’hui, signalons les transformations qui se font, avec une rapidité vertigineuse, dans le prolongement de cette voie, au delà de la rue de la Glacière... (1877)

...

Saviez-vous que... ?

Le 2 décembre 1923, le quotidien Paris-Soir rapportait qu'avenue des Gobelins, en face du 51, des agents avaient surpris Marcel Popinel, demeurant en hôtel, rue Lebrun, qui avait percé un fut de vin. Le pipeur a été conduit au commissariat de police du quartier.

*
*     *

En 1882, l'ouverture de la rue de Tolbiac entre le carrefour des avenues de Choisy et d'Ivry et le carrefour de la rue Domrémy était achevée.

*
*     *

L'avenue de la Sœur Rosalie constitue l'embryon d'un boulevard qui devait faire pendant au boulevard de l'Hôpital et relier la Place d'Italie au boulevard de Port-Royal aux abords de la rue Saint-Jacques et du Val-de-Grace.

*
*     *

La voie romaine allant de Lutèce à Lugdunum légua son tracé à l'avenue de Choisy. En juin 1906, à l'angle de la rue de la Vistule, on mit à jour cette voie romaine sur une longueur de 14 mètres et une largeur de 8 mètres et l'on vit son pavage formé par deux rangées de moellons bruts superposés avec des joints contrariés.

L'image du jour

Bastion 91 boulevard Masséna

Situé entre les portes d'Ivry et de Vitry, le site du bastion 91 est aujourd'hui occupé par la caserne de pompiers Masséna.