Faits divers

 La mère aux joujoux - 1894

La mère aux joujoux

Le XIXe Siècle — 8 décembre 1894

Une scène très amusante avait rassemblé un millier de personnes, hier soir, à la fête de la place d'Italie.

Une rentière du quartier, Mme V. B., adore les enfants, elle est très charitable. Mais elle a également un petit défaut : elle aime un peu trop la liqueur. De plus elle est d'un tour de taille plus que respectable.

Donc, hier, en prévision de la fête de Noël, la brave rentière avait acheté une infinité de guignols, polichinelles, pantins articulés, s'en était fait une ceinture et portait également dans un panier une grande quantité de poupées.

La fête foraine de la place d'Italie en 1899

Tous ces achats la fatiguant, la brave femme avait rendu de nombreuses visites aux marchands de vin de la place pour reprendre des forces. Ayant beaucoup marché, beaucoup bu, en arrivant près du manège Pezon, elle voulut se reposera et, s'appuyant contre la baraque, elle s'endormit.

Les gamins, sortant de l'école, aperçurent la bonne femme et les joujoux, On devine avec quel empressement ils se jetèrent dessus.

Fort heureusement, un brigadier de la paix s'aperçut des faits. Il se hâta de requérir deux de ses agents. Mais impossible de bouger de place l'énorme dormeuse. On emprunta une brouette de larges dimensions, et c'est dans cet équipage que la veuve V. B. a été reconduite à son domicile.

À lire également...

Quartier de la Maison-Blanche

Boulevard Kellermann - un livreur est tué et dévalisé par deux rôdeurs

1934

Dans la nuit de jeudi à vendredi, vers 1 heure, deux agents cyclistes effectuant une ronde, découvraient sur les fortifications, à l'angle de la rue Damesme et du boulevard Kellermann, un homme inanimé.

...


Quartier de la Gare

Place Pinel, un modèle tombe dans un guet-apens

1911

La place Pinel, voisine du boulevard de la Gare, dans le treizième arrondissement, a été le théâtre hier soir d'une tentative d'assassinat, encore entourée de mystère.
Il était un peu plus de neuf heures et demie...

...


Rue des Cordelières

Rue des Cordelières : Le bébé qu'une femme promenait sans pitié à 5 heures du matin était en celluloïd

1938

L'humanité de quelques passants matinaux était choquée, hier, vers 5 heures, rue des Cordelières, par une scène effectivement étrange. Une marâtre — vraisemblablement — allant et venant sans souci de l'air frais, cruel aux petites bronches, promenait une voiture de bébé dans laquelle se distinguait un pauvre petit corps d'enfant.

...


avenue des Gobelins

En plein jour des gangsters en auto dévalisent une bijouterie parisienne

1938

Hier après-midi, à 15 heures, une automobile — immatriculée 5723 - RL — occupée par plusieurs individus, s'arrêta brusquement devant le numéro 35 de l'avenue des Gobelins, à l'angle de la rue de la Reine-Blanche. Tout le rez-de-chaussée de l'immeuble situé à cette adresse est occupé par les vitrines de la bijouterie « À la Reine Blanche »...

...

Saviez-vous que... ?

Le 11 septembre 1888, à la fête des Gobelins qui se tenait place d'Italie, le dompteur Edmond Pezon (de la célèbre famille Pezon) faillit être dévoré par le lion Roland.

*
*     *

La place Valhubert porte le nom du général Jean-Marie Mellon Roger, plus connu sous le nom de Jean-Marie Valhubert (également orthographié Walhubert) qui fut tué à la bataille d'Austerlitz. Celui-ci a sa statue à Avranches.

*
*     *

La voie qui prit le nom d'avenue Edison en 1932, devait, initialement relier la place Nationale et la place d'Italie.
Le projet fut brutalement abandonné, ce qui explique l'aspect particulier de l'avenue à proximité de la place d'Italie où quelques dizaines de mètres seulement rester à percer.

*
*     *

Le chemin du Bac allait de la route de Choisy à la rue du Chevaleret. En 1865, la portion comprise entre la route de Choisy et les rues Nationale et du Château des Rentiers reçut le nom de Baudricourt tandis que le tronçon restant prit celui de Clisson. Ainsi en décida l’Empereur par un décret impérial signé à Biarritz le 2 octobre. Olivier de Clisson, connétable de France de 1380 à 1392 avait été surnommé Le Boucher en raison de sa cruauté.

L'image du jour

Une crue de la Seine, quai de la Gare, en janvier 1920

La vue est orientée vers l'aval. On distingue le viaduc du métro du pont de Bercy.