Dans la presse...

 Une conduite d’eau a éclaté boulevard Kellermann

Une conduite d’eau a éclaté boulevard Kellermann causant une véritable inondation

Le Petit Journal — 5 mai 1911

Pour la troisième fois depuis quelques mois, une conduite d'eau d'un mètre de diamètre a encore éclaté, hier, vers 2 h. 20 de l’après-midi cette fois boulevard Kellermann, en face du numéro 38.

L'eau qui s'est échappée de la conduite éventrée a causé des dégâts considérables sur une longueur de deux cents mètres environ. Le sol, au pied du glacis des fortifications s'ouvrit et une gerbe d'eau s'élança dans l'air avec une force effrayante.

À cet endroit, le boulevard Kellermann se sépare en deux voies, l'une qui passe au-dessus de la poterne des Peupliers, l'autre qui descend en une pente rapide jusqu'à la rue des Peupliers.

Le Peit-Journal

L'eau s'engouffra dans cette deuxième partie du boulevard qui fut, en un clin d'œil, transformée en un véritable torrent entraînant avec elle une masse considérable de terre, de pavés et de pierres qui vinrent s'amonceler au bas de la pente, couvrant la chaussée de la rue des Peupliers d'une masse de gravats d'un mètre d'épaisseur.

Bientôt deux larges fossés remplaçaient les trottoirs du boulevard et les réverbères placés à cet endroit ne tardèrent pas à tomber dans les tranchées ainsi creusées.

À deux heures et demie, les pompiers arrivèrent sur les lieux, mais ne connaissant pas les vannes ils furent impuissants à arrêter l'eau. Enfin, vers trois heures, M. Henri, inspecteur du service des eaux, arrivait avec une équipe d'ouvriers.

Malheureusement, à cet endroit, quatre conduites différentes se trouvent côte à côte. Dans leur précipitation, les ouvriers fermèrent une conduite non éventrée et privèrent d'eau tout un quartier de Paris pendant près d'une heure.

Ce n'est qu'à, 4 h. 1/2 que la conduite éventrée put enfin être fermée.

Il était temps, car l'eau qui s'écoulait avec peine dans la Bièvre, par les égouts, menaçait d'envahir le poste de l'octroi qui était déjà complètement isolé.

La conduite éventrée est constituée par un énorme tuyau de fonte d'un mètre de diamètre et de trois centimètres d'épaisseur. Elle amène de l'eau de Seine de l'usine élévatoire d'Austerlitz aux réservoirs du parc Montsouris .

M. Roulleau, conducteur des ponts et chaussées, et un ingénieur de la compagnie du gaz, se sont rendus sur les lieux pour juger des mesures à prendre.

Plusieurs heures après, de nombreux curieux que contenait avec peine un important service d'ordre organisé par M. Ringel, officier de paix du 13e arrondissement, contemplaient encore l'excavation de 6 mètres de large sur 8 mètres de long et 3 de profondeur, mettant à, découvert la conduite cause des dégâts.



Les grandes eaux du boulevard Kellermann

Les premières conduites maitresses de distribution d'eau dans Paris furent posées boulevard Kellermann à partir de 1882. Jusqu'à la construction du tramway T3 qui impliquait d'écarter tout risque à leur égard, ces conduites firent régulièrement parler d'elles dans la presse. Les accidents furent innombrables. Le premier accident d'importance repéré eut lieu le 12 octobre 1886 à proximité de la rue du  Moulin-de-la-Pointe.. Il fut suivi d'un autre fin mai de l'année suivante à la porte de Gentilly.
Des exemples significatifs de ces accidents sont réunis ici.

 

1901

1903

1905

1911

1912

1925

1926

Dans la presse...


Le monument aux mères françaises est présenté la presse

Aujourd'hui, à 10 heures, sera présenté à la presse, boulevard Kellermann, le monument élevé à la gloire des mères françaises, sous le patronage du Matin, qui sera inauguré le 23 octobre, à 14 h 30 en présence du président de la République et des plus hautes personnalités. (1938)

Lire la suite


La reconstitution des Gobelins

On sait que la reconstitution partielle des Gobelins fut entreprise, il y a près de deux ans, sous l'habile direction de MM. Formigé et Jossely.
La façade du nouveau, bâtiment est déjà en partie débarrassée, de ses échafaudages. (1913)

...


La passerelle de la Maison-Blanche

Tout un coin du quartier de la Maison-Blanche est en fête : dans quelques jours on inaugurera solennellement la nouvelle et légère passerelle métallique qui, passant au-dessus des voies du chemin de fer de Ceinture, à la Glacière, relie maintenant entre eux deux points jusqu'à présent fort éloignés l'un de l'autre. (1907)

...


Une masure s'effondre au « Camp marocain »

À deux pas de la porte d'Italie, dans un grand espace situé rue Bobillot, se trouve une succession de masures misérables qui furent habitées, il y a une vingtaine d'années, par des nomades africains, prompts à jouer du couteau. (1910)

...


Les quartiers pauvres

Les quartiers pauvres et populeux de Paris sont négligés ou dédaignés par l'administration, tandis que les quartiers élégants sont « embellis » à grands frais.
Cette iniquité, à laquelle personne ne songe, et dont beaucoup de citoyens ont malheureusement à souffrir, a fini par provoquer les plaintes légitimes des habitants du 13e arrondissement, c'est-à-dire du coin abandonné qui comprend la route d'Italie, les Gobelins, la Bièvre et la Butte-aux Cailles. (1869)

...

Saviez-vous que... ?

Le mardi 7 aout 1923, on découvrit 5 squelettes enterrés au coin de la rue Damesme et de la rue Bourgon.

*
*     *

Les travaux d'aménagement de la Place d'Italie furent terminés en 1879 et celle-ci fut considérée comme l'une des plus belles de Paris tant par son architecture que par les points de vue sur la capitale que l'on pouvait y admirer.

*
*     *

C'est en 1897 que fut achevé le percement de la dernière partie de la rue Bobillot entre la place d'Italie et la rue de la Butte-aux-Cailles.

*
*     *

Lorsque la gare de marchandises de la rue de Tolbiac entra en fonctionnement en mai 1903, cette ouverture s'accompagna de la création d'une nouvelle porte pour Paris dite « Porte des Gobelins » dotée d'un bureau d'octroi pour surveiller les entrées et sorties des biens et des personnes de la capitale.

L'image du jour

Usine à gaz, avenue de Choisy, rue du Gaz et rue de Tolbiac(1919)
Le site est aujourd'hui occupé par le square de Choisy