Dans la presse...

 Une inondation boulevard Kellermann - 1912 - Figaro

Une inondation boulevard Kellermann

Le Figaro ― 28 janvier 1912

Dans la soirée d'hier, vers six heures et demie, une conduite d'eau passant à la poterne des Peupliers, près du boulevard Kellermann, dans le treizième arrondissement, s'est rompue brusquement. L'eau jaillissant avec une force très grande inonda en un clin d'œil la chaussée de la rue des Peupliers, s'échappant à grand bruit par les bouches d'égout qui se déversent dans la Bièvre. L'irruption fut si soudaine et si torrentueuse qu'une voiture passant par là se trouva enlisée dans la boue et dans l'impossibilité d'aller plus loin.

Bien que la sécurité des immeubles voisins ne parut pas menacée, cette inondation subite détermina dans le quartier une vive émotion. Le poste d'octroi de la poterne des Peupliers avait dû être évacué. Les employés donnèrent l'alarme et les pompiers furent bientôt sur les lieux, tandis que le service des eaux, également prévenu, s'occupait de faire fermer les vannes par où s'alimentait la conduite rompue.

Ce ne fut qu'une heure après, vers sept heures et demie, que cette opération put être effectuée. Pendant ce laps de temps, l'eau jaillissante avait continué ses ravages. À sept heures, le mur des fortifications, sur une longueur de 50 mètres s'était effondré, le parapet de la rampe tombant de son côté sur l'avenue de la Gare qui, extra  muros, part de la poterne. L'eau avait rempli entièrement le fossé des fortifications et débordait sur l'avenue et le boulevard Kellermann qui se trouvait interdit à la circulation.

Cependant, les terres du talus entraînées par les eaux laissaient à découvert deux autres conduites d'eau qui, restées ainsi sans support, menaçaient de se rompre sous leur propre poids. Le service des eaux a pris d'urgence les mesures de consolidation nécessaires. Et l'on espère que l'écoulement des eaux se fera, par le fossé des fortifications, dans la Bièvre, assez promptement pour qu'aucun accident ne se produise.


Les travaux de reconstruction du boulevard Kellermann - 1912

 

Aspect de la poterne des Peupliers après la reconstruction du boulevard Kellermann
Crédits : © Charles Lansiaux / DHAAP


Les grandes eaux du boulevard Kellermann

Les premières conduites maitresses de distribution d'eau dans Paris furent posées boulevard Kellermann à partir de 1882. Jusqu'à la construction du tramway T3 qui impliquait d'écarter tout risque à leur égard, ces conduites firent régulièrement parler d'elles dans la presse. Les accidents furent innombrables. Le premier accident d'importance repéré eut lieu le 12 octobre 1886 à proximité de la rue du  Moulin-de-la-Pointe.. Il fut suivi d'un autre fin mai de l'année suivante à la porte de Gentilly.
Des exemples significatifs de ces accidents sont réunis ici.

 

1901

1903

1905

1911

1912

1925

1926

Dans la presse...


Le monde de la hotte

Elles disparaissent peu à peu les pittoresques et grouillantes cités de chiffonniers, ces capharnaüms parisiens où viennent s'entasser pêlemêle les déchets et les rebuts de la grande ville... (1898)

Lire la suite


Les apaches de la rive gauche

Ce qui donne à cet extrême sud de Paris un cachet particulier, ce sont les terrains vagues de la Glacière, vallée et coteaux de la Bièvre, vastes étendues inhabitées qui se peuplent d’ailleurs en dépit du pittoresque mais à l’avantage de la sécurité... (1903)

...


Le débordement de la Bièvre

Les conséquences de l'orage du 29 mai se sont fait sentir façon particulièrement désastreuse chez un grand nombre de mégissiers riverains de la Bièvre... (1901)

...


L'Exode des « Biffins »

Nous avons parlé tout récemment d'une fête que donnèrent les sept cents chiffonniers de la cité Tolbiac à l'occasion des noces d'argent de leurs concierges... (1898)

...


La Vallée de la Bièvre

Dans quelque temps, il ne restera presque plus aucune trace du cours sinueux de l'ancienne rivière de Bièvre dans Paris. Ce ruisseau, qui eut son charme autrefois, est devenu depuis nombre d'années le réceptacle et le véhicule des résidus industriels de toute la région... (1894)

...

Saviez-vous que... ?

Félix Faure est le premier Président de la République à avoir visité le 13e arrondissement à l'occasion de l'inauguration du pont de Tolbiac passant au dessus des voies du chemin de fer de la ligne Paris-Orléans. C'était en 1895.

*
*     *

Initialement, l'avenue des Gobelins devait s'appeler Boulevard Mouffetard.

*
*     *

Avant de recevoir le nom de Paul Verlaine en 1905, la place Paul Verlaine était tout simplement appelée place du puits artésien.

*
*     *

Dans le projet initial élaboré en 1860-1861, le chemin de fer de ceinture rive gauche devait franchir la vallée de la Bièvre grâce à un viaduc de 800 mètres de longueur reposant sur des arches de 10 mètres d'ouverture et d'une hauteur maximale de 15 mètres.

L'image du jour

Boulevard de l'Hôpital - A gauche, une des entrées du marché aux chevaux