Un jour dans le 13e

 L'explosion de la rue de Tolbiac

L'explosion de la rue de Tolbiac

Le Gaulois — 23 octobre 1915

Le médecin aide-major Desandré, blessé à la suite d’une explosion qui s'était produite pendant le déblaiement, comme il aidait au sauvetage des victimes, n'a pas survécu à ses blessures. Il est mort la nuit dernière à l'hôpital du Val-de-Grâce, où, la veille, M. Poincaré était allé lui remettre la croix de la Légion d'honneur.

Dans la journée d'hier, on a eu à enregistrer un autre décès, celui de Mlle Jeanne Gressler, âgée de vingt ans, demeurant 177, rue de Tolbiac.

Une équipe de pompiers, ainsi que des gardiens de la paix, ont commencé le déblaiement des trottoirs, encombrés encore par les plâtras et des débris de pierre. Sous ces décombres, on a découvert des monceaux de vêtements, des chaussures, des débris de corsages et des objets divers.

La catastrophe de la rue de Tolbiac - 20 octobre 1915


21 octobre


22 octobre


23 octobre


24 octobre


25 octobre


26 octobre


27 octobre


28 octobre


29 octobre


31 octobre


18 novembre


21 novembre


10 décembre


L'accident du 23 juillet 1915

Saviez-vous que... ?

Le pont National, oeuvre des ingénieurs Couche et Petit, a été achevé en 1853. Il portait initialement le nom de pont Napoléon III.

*
*     *

Les batiments anciens de la gare d'Austerlitz ont été construits en 1867 sous la direction de l'architecte Renault.

*
*     *

Le bureau du Comité du 13e arrondissement du Groupement général des classes moyennes organisa une première réunion de propagande le 6 juillet 1937 au café du Clair de Lune à l'angle de la Place d'Italie et de l'avenue de Choisy.

*
*     *

En octobre 1936, une épidémie de diphtérie sévissait parmi les enfants fréquentant les écoles de la rue Daviel et habitant dans l’îlot insalubre de la Glacière. Huit cas dont un mortel étaient établis à la date du 31 octobre.

L'image du jour

Avenue des Gobelins