Un jour dans le 13e

 paris-treizieme.fr — Journée du 19 avril

Journée du 19 avril

Le Rappel — 20 avril 1871

Hier ont eu lieu les obsèques des gardes nationaux du treizième arrondissement tués au combat d'Asnières, le 17 avril.

Les corps étaient déposés à la mairie du rond-point des Gobelins — la nouvelle place Duval. — C'est de là qu'est parti le cortège, formé de deux corbillards ornés de drapeaux rouges, suivis d'une longue file de parents, d'amis, de frères d'armes.

Un membre de la Commune (*)et deux bataillons de gardes nationaux rendaient les derniers honneurs aux vaillants citoyens morts pour les droits de Paris.

Le convoi, sorti de l'enceinte par la porte d'Italie, s'est dirigé vers le cimetière d'Ivry, où a eu lieu l'inhumation.

 

Selon le Cri du Peuple, il s'agissait de Léo Meillet.

 



Le 13e avant et durant la Commune
(18 mars - 28 mai 1871)

Saviez-vous que... ?

Le 21 octobre 1894, le quotidien La Croix informait ses lecteurs et déplorait que le concile laïc, qu’on nomme officiellement « conseil municipal de Paris » et officieusement « Kaperdulaboule », avait débaptisé la rue Saint-François de Sales, Paris 13e, pour lui donner le nom de Daviel et, dans le même temps, changé les dénominations de la rue Sainte-Marguerite et du passage Saint-Bernard.

*
*     *

A la création de l'arrondissement, la mairie était installée dans un des anciens pavillons de l'octroi à la barrière de Fontainebleau qui deviendra la place d'Italie.

*
*     *

La rue Edmond Gondinet fut ouverte en 1898 et reçut, en 1899, le nom de ce trop méconnu auteur de comédies qui est aussi l'un des coauteurs du livret de Lakmé, opéra-comique en trois actes créé en 1883, musique de Léo Delibes.

*
*     *

C'est par un, vote intervenu le 19 octobre 1894 que le conseil municipal de Paris décida que la rue Saint-François de Sales perdrait son nom pour prendre celui de Daviel.

L'image du jour

La folie Neubourg, boulevard d'Italie (Auguste Blanqui)